ESPRIT

 

 

Esprit tu existais de toute éternité :

Il te fallait la vie pour te manifester

Dans ce qui sortirait des fureurs cosmiques ;

Et tu choisis au sein des nuées galactiques

Un tout petit objet encore mal refroidi

Qui gravitait autour du système solaire ;

Ce tout petit objet on l’appela la terre.

Esprit tu existais quand la terre sortit

D’un chaos ténébreux la rendant vague et vide ;

Mais bientôt apparut des surfaces liquides

Afin que " ton esprit plane au dessus des eaux."

Esprit tu nous cherchais au temps des dinosaures,

Ces monstres étaient vivants ! Tu ne pouvais encore

T’insérer dans la vie de ces gros animaux.

Patient, tu attendis qu’en des millions d’années

Tous ces monstres hideux se soient éliminés

Et qu’une âme vivant sous forme élémentaire,

Soit capable de Toi, un jour, sur notre terre.

Le temps vint où tu pus reposer sur l’humain

Le Père l’a engendré : ce fut le Fils divin,

Lequel nous fit savoir quand nous mangeons son pain,

Si nous l’aimons et cherchons sa parole à garder,

Que tu viendrais aussi en nos êtres habiter.

Il nous faut tous depuis, accoucher de l’Esprit

Qui est en nous vivant, pour propager sa flamme

Et la communiquer ; faire sortir de la nuit

Ceux qui doivent en vivre, enfin toutes les âmes

Que tu veux, avec Toi, porter vers la lumière,

C’est à dire, en un mot, la terre tout entière

 

 

Champagne le 31 décembre 2001